bleu comme...

Publié le par Laurence André

 

ForgetMeNot.jpg

 

...tes beaux yeux si doux, posés sur nous, depuis tous petits. Tu les as refermés ce matin, à tout jamais, en douceur, sans douleur... 100 printemps, bon sang, quelle vie, quelle énergie... quelle chance de t'avoir connu aussi longtemps ! Je pleure comme une môme, des larmes de crocodile . Tu laisses un vide immense, tu vas nous manquer terriblement. Adishatz.

xxx. à Zélie. pour la vie.